AccueilActualitésDécouvertesCes idiomatismes qui dérident ...

Ces idiomatismes qui dérident les zygomatiques

bandeau-1920x640-OuBien25

Mettre le cheni  \ʃə.ni\  L’expression, mettre le cheni, autrement dit : mettre le désordre, est vraisemblablement, disent les linguistes, issue du terme latin canis qui signifie chien. L’animal qui, de toute évidence n’avait pas bonne presse à l’Antiquité, était ainsi assimilé à la pagaille autant qu’aux détritus. Car, glissement sémantique oblige, le cheni indique aussi les déchets, la poussière, la saleté.  Ce qui somme toute n’est pas très flatteur pour l’espèce à quatre pattes. Mettre le cheni peut, par extension s’utiliser, en ces temps de pandémie. En effet, nonobstant sa taille, le coronavirus : 2/100 de microns au garrot, met le cheni à l’échelle planétaire depuis plus d’un an. Comme quoi et contrairement à l’adage, il arrive bel et bien que les petites bêtes mangent les grosses.

Dans la même catégorie

Histoire

Histoire : des estampes en cadeau

Le Musée d’Art et d’Histoire explore sa collection d’estampes japonaises. Une centaine de surimono, autrement dit de feuilles luxueusement travaillées, sont ainsi présentées jusqu’au 21

Avantages abonnés

La peinture au secours de Frida

C’est l’histoire d’une petite fille insouciante qui vit dans un jardin luxuriant du Mexique. Un brin casse-cou, elle virevolte de branche en branche avec son