HomeActualitésDécouvertesCes inventions qui chamboulent...

Ces inventions qui chamboulent la mobilité

bandeau-mobilité-b-1920x640

Les enfants des années 1970 imaginaient qu’en l’an 2000, ils prendraient place à bord de voitures volantes. Le cap du nouveau millénaire franchi depuis plus de 20 ans, les rêves des post baby-boomers seraient-ils sur le point de se réaliser ? Sans aucun doute car la recherche multiplie les avancées. D’ailleurs, d’autres performances innovantes dans le domaine des transports et du secours aux personnes pourraient aussi voir le jour dans un futur plus ou moins proche. Le professeur Michel Bierlaire, du laboratoire transport et mobilité de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, commente certaines de ces technologies de pointe. 

Hyperloop ou Swissmetro ?

Elon Musk, le milliardaire américain, à l’origine de SpaceX et Tesla, mouille la chemise en faveur du train Hyperloop. Le véhicule devrait permettre de voyager à plus de 1000 kilomètres/heure. Mais encore ? Les passagers embarquent dans des pods (nacelles) et flottent dans des tubes. Ces tunnels sont complètement vidés de l’air contenu afin de supprimer l’effet de friction. Surréaliste ? Non. Des prototypes, conçus pour la démonstration, ont déjà été testés aux Etats-Unis et un circuit d’essai est en cours de construction à Toulouse. Mieux, le 14 juillet dernier, la société canadienne TransPod a dévoilé son projet FluxJet, concrétisant cette innovation de rupture en matière de propulsion et de systèmes d’énergie propre sans combustibles fossiles (voir :transpod.com/fr/). Cette invention devrait donner un coup d’accélérateur aux déplacements. A titre d’exemple, il serait possible de relier Los Angeles à San Francisco, soit 600 km en seulement 30 minutes. 

L’avis du professeur Bierlaire :

Le concept est loin d’être nouveau. Une idée similaire a été proposée à l’EPFL déjà… en 1974. Il s’agit du SwissMetro qui revient sur le devant de la scène et qui relierait Genève à Zurich en 12 minutes. Ce véhicule futuriste réunit quelques autres avantages. Tout d’abord, il permettrait de délester le réseau ferroviaire et les axes routiers. Ensuite, les trains « planants » qui se déplacent dans un tunnel sous-vide souterrain, auraient une heureuse incidence sur l’empreinte carbone. Pour en revenir à Elon Musk, sa contribution a été de beaucoup médiatiser l’invention mais il serait erroné de lui attribuer la paternité du concept.

Toutefois, avant de prendre place à bord des pods, il faudra remédier à des difficultés notables. Autant de freins liés aux coûts énergétiques (maintenir le tube sous vide sur des centaines de kilomètres demande énormément d’énergie), aux coûts de maintenance et aux problèmes de sécurité, comme l’évacuation des passagers et les risques d’incendie. 

Le projet Swissmetro-NG (Nouvelle génération) n’a cependant pas dit son dernier mot. Des experts tentent aujourd’hui de trouver des solutions aux problèmes préalablement énoncés.

Voir la présentation du TransPod FluxJet

Dans la même catégorie

Science

Comprendre l’évolution

Elaboré à partir de deux projets de recherches scientifiques, un jeu vidéo sur mur tactile invite le public à jouer avec les mécanismes de l’évolution.

Observations

Le temps sous toutes les coutures

L’exposition 10 milliards d’années présentée par le Musée d’art et d’histoire de Genève (MAH) fait s’entrechoquer le temps universel et le temps lié à l’expérience

Relation à la terre

Bon plan réflexion : Tout contre la terre

Quelle est notre relation à la Terre, alors que certaines interventions humaines lui portent un lourd préjudice, vagues de chaleur, sécheresses, famines, feux de forêt