AccueilActualitésDécouvertesQuand les nains rencontrent le...

Quand les nains rencontrent les géants

25--cover

Étonnante ou détonante exposition? La fondation Bodmer propose une collection de livres allant de l’infiniment petit à l’infiniment grand. 47 spécimens à découvrir.

La Fondation Bodmer aime surprendre ses visiteurs, titiller leur curiosité, les transporter parfois dans une autre dimension. Ainsi, sous la houlette de l’historien et vice-directeur de cette institution culturelle, Nicolas Ducimetière, elle présente des ouvrages atypiques.

Des livres, qui parce que trop grands ou trop petits, n’avaient jamais eu voix au chapitre. Reposant dans les réserves de la Fondation, les voilà exhibant fièrement leur géométrie variable. Comme ce recueil de 4,5 millimètres, version en sept langues de la prière chrétienne «Notre Père », et dont les deux tomes ne pèsent pas plus d’un gramme.

Comme le livre géant aussi, en format in-plano, feuille d’impression non pliée, qui s’enorgueillit de ses trente kilos et de ses mensurations inédites 92 x 61 x 6.5 cm. «atlantico», les «Pitture a fresco del Campo Santo da Pisa» est une œuvre de Carlo Lasinio, peintre et graveur installé à Florence à la fin du XVIIIe siècle. Il est l’auteur adulé notamment pour ses deux grandes séries de gravures.

Dans cette course aux trésors, il faut s’arrêter devant chacun de 47 ouvrages qui parlent de voyages, de religion, de politique, de sciences et d’art. Qui fixent des moments de notre petite et grande histoire. Cette collection est-elle sortie d’esprits fantasques? Nullement, les formats étaient en fait adaptés aux contenus. Les grands privilégiant l’illustration, pour figurer des scènes de voyages ou des planches d’histoire naturelle, et dont on peut admirer les détails savamment ciselés.

Il fallait bien transmettre les connaissances quand la photo et les modes de communication modernes n’existaient pas encore. Et les «minuscules» à quoi ou à qui servaient-ils? Synthèses remarquables, ils se prêtaient aux déplacements des globe-trotters infatigables d’un autre siècle. Quand il fallait échapper aux polices politiques et aux douaniers. Les porteurs d’éditions clandestines pouvaient ainsi facilement et habilement cacher leurs petits folios dans une poche discrète ou dans le repli d’un bagage.

Comment l’idée d’une telle exposition a-t-elle germé dans l’esprit de Nicolas Ducimetière?

«Un examen des rayons de nos bibliothèques en vue des grands déménagements internes m’a révélé l’existence de ces ouvrages inconnus. Ils étaient soit trop grands soit trop confidentiels pour faire l’objet de présentations classiques. Mais en renversant ces paradigmes, nous avons pu faire de ces aberrations ou de ces objets de curiosité le sujet même d’une exposition spectaculaire dont la matérialité même du livre serait le propos.»

Pour l’historien, il s’agissait de rappeler aussi que la version moderne du livre de poche, apparue en 1951, avait été précédée de nombreuses éditions antérieures. « Il me semblait intéressant de montrer tant aux écoliers et aux étudiants qu’à un public plus large que le livre était un objet dont les manifestations physiques concrètes avaient été extrêmement variées à travers les siècles. Tant il est vrai que les grands et gros ouvrages sont souvent assimilés à des pratiques médiévales ou de la Renaissance. On oublie que le premier livre de poche imprimé est une création du début du XVIe siècle alors que les artistes contemporains privilégient les formats hors gabarit ».

L’exposition s’adresse à tous les publics. Pour la «digitale génération», c’est un saut dans le temps d’avant. Une découverte d’objets transmetteurs de savoirs proche d’un conte fascinant. Tandis que leurs ainés plongeront sans doute avec le même attrait dans cette infinie variété de recueils dont l’histoire commence il y a deux mille ans.

Nains et Géants – jusqu’à l’été 2022

Fondation Bodmer // fondationbodmer.ch
19-21 route Martin-Bodmer, 1223 Cologny

Ouverture : mardi – dimanche 14h à 18h // Fermé le lundi
Nocturnes culturelles jusqu’à 21h chaque premier mercredi du mois (visite guidée offerte à 19h)

Le musée est accessible aux personnes à mobilité réduite

ARRÊT : COLOGNY-TEMPLE // BUS A (depuis RIVE)
ARRÊT : CROISÉE DE COLOGNY // BUS 33

Dans la même catégorie

Histoire

Histoire : des estampes en cadeau

Le Musée d’Art et d’Histoire explore sa collection d’estampes japonaises. Une centaine de surimono, autrement dit de feuilles luxueusement travaillées, sont ainsi présentées jusqu’au 21

Avantages abonnés

La peinture au secours de Frida

C’est l’histoire d’une petite fille insouciante qui vit dans un jardin luxuriant du Mexique. Un brin casse-cou, elle virevolte de branche en branche avec son