Les grandes étapes

etape-1920x640

2001

1er juillet, unireso voit le jour

Naissance officielle de la Communauté Tarifaire Intégrale unireso, l’enfant et les trois opérateurs fondateurs : les tpg (transports publics genevois), les CFF (Chemins de Fer Fédéraux) et la SMGN (la Société des Mouettes Genevoises et Navigation) se portent bien. Concrètement qu’est-ce qui change ? Les billets, forfaits et cartes-valeurs de l’époque, autrement dit les titres de transport, sont unifiés. Ils permettent alors de circuler indifféremment à bord des véhicules des trois opérateurs sur le sol genevois y compris la ligne CFF en direction de Céligny. La seconde phase est déjà en marche, unireso va s’étendre à la Côte vaudoise et aux départements de l’Ain et de la Haute-Savoie.

2004

La communauté s’agrandit et devient unireso régional

Trois ans après le lancement d’unireso, une seconde communauté tarifaire émerge : unireso régional. Deux opérateurs, les transports collectifs annemassiens (TAC) et les transports publics de Nyon (TPN) rejoignent les membres fondateurs, soit les CFF, les tpg et la SMGN. La France voisine et le canton de Vaud font, à leur tour, partie du réseau. Tandis qu’en décembre, la zone 10, zone Tout

Genève, fait son apparition sur la scène de la mobilité. Cette année-là, unireso édite son premier magazine : « Ligne Ouverte » qui consigne toutes les nouveautés traditionnellement lancées en décembre. « Ligne ouverte », encarté dans GHI, est aussi diffusé à Annemasse, dans le pays de Gex et le Genevois.

2005

Noctambus avec unireso

L’Etat de Genève qui avait déjà décidé de soutenir financièrement l’Association des bus nocturnes Noctambus accroit sa participation. Les titres de transport unireso sont ainsi valables dans le réseau Noctambus. Dans le même temps, les bus nocturnes sont intégrés aux tpg ce qui va permettre de les pérenniser et d’en étendre le périmètre.

2006

Les entreprises encouragent l’usage des transports collectifs

Les compagnies autocaristes SAT-Frossard, (aujourd’hui dénommées Transdev-SAT) exploitant les lignes T71 Thonon — Genève, T72 et T73 Annecy-Genève. rejoignent unireso. Elles proposent depuis le 1er janvier à leur clientèle occasionnelle un City-Ticket en aller simple ou aller-retour. Vendu en plein tarif ou sous forme d’une carte prépayée offrant un rabais, le City-Ticket connaît un réel succès.

Cette année-là aussi, face à la suffocation des villes, à la raréfaction des places de parking et à une offre de transports publics qui a augmenté de 27 % (entre 2003 et 2006), de plus en plus d’entreprises adoptent une politique de développement durable. Celle-ci comporte un important volet « transport » qui se traduit notamment par le subventionnement d’abonnements annuels de transports publics destinés à leurs collaborateurs.

2011

La simplification des tarifs

La communauté Alpbus RATP-DEV vient à son tour grossir les rangs d’unireso. La ligne autoroutière 74 Saint-Gervais — Le Fayet Genève vient ainsi compléter les lignes interurbaines T71, T72 et T73 desservant déjà le bassin genevois depuis la Haute- Savoie. Elle offre aussi une complémentarité à

l’offre TER à certaines heures le matin et le soir. Des abonnements mensuels ou billets « parcours

+ zone 10 » sont disponibles à la vente. Le 11 décembre, un nouvel abonnement combiné « zone-parcours-zone » entre Genève et Annecy est disponible. Ce titre permet de circuler librement en zone 10 unireso, de voyager sur la ligne 72 de Veolia et de circuler sans surcoût sur le réseau de bus annécien Sibra. unireso inaugure un nouveau type de titre de transport combiné avec la Fondation des parkings au P + R de Bernex. Déjà partenaires dans le cadre de la vente d’abonnements, les deux entités offrent désormais un produit journalier qui inclut un ticket de stationnement et un ou plusieurs titres de transport valable en zone 10 unireso.

2012

Ou Bien ? ! collecte les bons plans

En couverture, une jeune femme qui fait le poirier, le jet d’eau en perspective et une liberté de ton : Ou Bien ?! numéro 1 sort de presse en juin 2012. Le magazine fourmille de bons plans culturels et épicuriens ainsi que d’articles sur la mobilité. Il s’adresse à tous les clients d’unireso et à ceux qui vont franchir le pas. Son ambition : faire voyager ses lecteurs à travers le canton et ses alentours.

2014

Coup de frein sur la hausse de tarif

Le 18 mai 2014, les citoyens genevois approuvent l’initiative portée par l’Avivo, « Stop aux hausses des tarifs des Transports publics genevois ! » après un premier scrutin invalidé par le Tribunal fédéral en 2013. Dès lors, les opérateurs, afin de garantir l’existence d’unireso, réactualisent les conditions d’utilisation des titres de transport et les catégories d’âge selon les règles établies sur le plan national par la branche. Autant de paramètres que l’initiative avait modifiés. Le rétablissement des catégories a été possible grâce l’acceptation par le Grand Conseil d’un projet de loi. Une campagne « nouveaux tarifs unireso » s’affiche sur les bus, les trains, les agences tpg, les centres voyageurs CFF et dans la presse. Les deux visuels créés pour cette campagne promeuvent le nouveau billet Tout Genève à CHF 3.– et l’abonnement annuel à CHF 500.–

2015

unireso et Mobilis choisies par SwissPass

Le projet pilote sur l’intégration de l’abonnement modulable dans les communautés tarifaires unireso et Mobilis — pour les pendulaires de la région comprise entre Rolle et Genève — est sous toit. Le SwissPass, qui permet de regrouper sur un même support plusieurs prestations liées à la mobilité, est lancé. Les communautés tarifaires unireso et Mobilis ont été choisies comme communautés pionnières pour l’intégration de leurs abonnements — mensuels et annuels — sur cette carte à puces. Une intégration qui sera opérationnelle à la fin de l’année 2016.

2018

Une première liaison Léman Express

Le Léman Express, RER franco-valdo-genevois, est mis en circulation de Lancy- Pont-Rouge à Coppet. Une première étape avant le lancement du plus important réseau ferroviaire transfrontalier d’Europe.

2019

15 décembre, le Léman Express efface la frontière

Le Léman Express dans sa version intégrale est inauguré. Le réseau permet d’assurer la liaison entre les cantons de Vaud, de Genève et les départements français de l’Ain et de la Haute-Savoie. unireso régional et le tarif y afférent, jusqu’à lors en vigueur, disparaissent. Car le renforcement des lignes transfrontalières a engendré la refonte complète du système de tarification. Deux communautés tarifaires sont désormais opérationnelles : unireso qui couvre le canton de Genève et Léman Pass qui s’applique sur les lignes du Léman Express et sur celles des dix opérateurs de la région Auvergne Rhône Alpes. Pour gérer les deux communautés, une société à responsabilité limitée a été créée : Gestion de communautés tarifaires (GCT SARL).

2021

En 20 ans, 3,5 milliards de voyageurs nous ont fait confiance. Merci !

Dans la même catégorie

20 ans

Et si on plongeait dans les archives ?

Des premières campagnes pour faire connaître son éventail d’offres à la création des cartes Oranges, Vermeil et Azur, plongez-vous dans les archives d’unireso.