Et si on dînait dans le noir ce soir ?

Le Warwick, au bas de l’hôtel éponyme, met ses diners dans le noir au menu. Comment ça marche ? Les convives, sur réservation, sont accueillis par un cocktail de bienvenue dans une salle dûment éclairée. Il s’agit alors d’écouter attentivement le déroulement du repas. Car à 19 heures tapantes chacun rejoint sa place. La salle du restaurant est alors éclairée par des petites bougies durant cinq minutes. Et ensuite, dès que tout le monde est installé, les chandelles  s’éteignent et le service commence. Les sommeliers sont dûment rompus à l’exercice. Ils ont en mémoire la disposition des lieux car ils ont eux-mêmes dressé les tables. Ils portent toutefois de minuscules éclairages à leurs chaussures, histoire de ne pas trébucher sur un obstacle. Les mets ne sont pas connus à l’avance. Aux participants de les découvrir au fur et à mesure du service.  Sont-ils munis de serviettes XXL pour prévenir les maladresses au moment de la dégustation ? Nul besoin. Les convives sont bien plus concentrés sur leurs gestes quand ils dinent dans la nuit. Ils mangent plus lentement aussi. Ces repas inédits connaissent un incroyable succès. Sur les quarante places disponibles aucune ne reste vacante. Le bouche à oreille fonctionne à plein régime.  Et à la fin du repas, les hôtes participent à des jeux, comme de  reconnaître le parfum d’un thé. Celui qui rafle la mise gagne une bouteille de champagne.

HÔTEL WARWICK 

 Repas dans le noir, les 26 septembre, 16 et 31 octobre, 14 et 27 novembre, 5 et 11 décembre. Rendez-vous à 18 h 30 et repas à 19 heures.

 

14 rue de Lausanne, 1201 Genève

Arret Gare Cornavin 214

Autres bons plans