Portrait

Portrait


unireso, ce sont sept entreprises de transport public réunies en une communauté tarifaire (CTI) :


Les Transports Publics Genevois (tpg)
  Les Chemins de Fer Fédéraux (CFF)
  La Société des Mouettes Genevoises de Navigation (SMGN)
Les Transports publics de la région nyonnaise (TPN)

Les Transports Collectifs Annemassiens (TAC)

  La Société des Chemins de Fer Français (SNCF)
  Transdev

Les sept entreprises proposent aux clients un seul billet pour voyager dans toute la zone unireso. Pas besoin donc si l’on souhaite combiner le train et le bus dans Genève et aux alentours d’acheter deux tickets.

Des entreprises de transport réunies : une force, des avantages

Un seul titre de transport permettant de voyager avec 7 compagnies différentes, c’est pratique, mais regrouper les entreprises dans une communauté tarifaire permet aussi d’additionner les compétences de chacun, de circuler au-delà des frontières du canton de Genève, de proposer des tarifs avantageux. Avant la création de la CTI, le trajet Genève aéroport – Cornavin coutait CHF 6, aujourd’hui, grâce à unireso, son prix est de CHF 3.-. Une belle avancée.
C’est grâce également à la communauté tarifaire que les titres de transports proposés peuvent bénéficier des réductions nationales telles que celles octroyées par l’abonnement  demi-tarif, ou encore les cartes juniors par exemple.

Un horizon de plus en plus large

En 2015, le Swisspass a été lancé. Le principe du Swisspass est simple : une seule carte sur laquelle il est possible de combiner différents abonnements de transports publics. Fin 2016, les abonnements des communautés tarifaires unireso et Mobilis devraient être intégrés sur ce nouveau support. Les deux communautés tarifaires sont les pionnières pour l'essai de cette intégration. 

En 2019, le LEMAN Express, nouveau réseau ferroviaire régional desservant tout le bassin genevois entre Coppet, Evian, Bellegarde, Annecy et St-Gervais intégrera la communauté tarifaire. La tarification unireso permettra la libre circulation entre les trains et les lignes de transport public urbaines et régionales connectées

unireso prépare donc l’avenir afin que les déplacement de ses clients soient facilités au maximum.

Trois questions à Christoph Stücki, président d’unireso

La communauté tarifaire unireso a une ligne directrice, laquelle ?

unireso souhaite favoriser ses clients les plus fidèles. C’est pourquoi le prix de l’abonnement hebdomadaire, mensuel et annuel est attractif. Le billet, lui, destiné à un usage moins fréquent sera proportionnellement plus élevé. Mais nous offrons des forfaits journaliers intéressants et des rabais avec la cart@bonus. Les transports publics ont un coût, bien moindre qu’une voiture individuelle, mais il est là surtout si l’on souhaite pouvoir assurer un service de qualité.

On parle de tarifs d’abonnements, de billets, mais qui détermine les prix ?

Ce sont les entreprises de transport public qui fixent les tarifs. Ils sont ensuite soumis au Conseil d’Etat. C’est ce dernier qui valide ou non les grilles tarifaires. C’est lui aussi qui décide, par exemple, d’accorder un rabais aux jeunes ou aux seniors. L’entreprise de transport ne décide donc pas seule des tarifs. Notons que ces tarifs sont aussi conçus dans une perspective plus large en tenant compte des réalités régionales, nationales et internationales.

Par rapport aux autres communautés tarifaires suisses, unireso est en bonne position ?

Les tarifs unireso se défendent bien par rapport au reste de la Suisse. Au niveau des abonnements juniors et seniors, nous avons même la première place puisque ce sont actuellement les moins chers du pays. Pour les abonnements adultes, seules les communautés tarifaires de Neuchâtel et Fribourg pratiquent des prix moins chers, mais nous ne parlons pas d’agglomérations de taille similaire à celle de Genève. Quant aux tickets, nous pratiquons les mêmes tarifs qu’à Lausanne.
Je crois que l’on peut dire que notre souci permanent est que nos clients paient le prix juste pour les prestations offertes.


Les dates clés

2001
  • Les chemins de fer fédéraux (CFF), la société des Mouettes Genevoises de navigation (SMGN) et les transports publics genevois (TPG) constituent la communauté tarifaire intégrale (CTI). Grâce à cette communauté, un titre de transport unique permet de voyager sur les lignes des trois opérateurs dans le périmètre unireso.
2004
  • Création de l’entente tarifaire régionale. Deux opérateurs, un français les transports collectifs annemassiens (TAC) et un vaudois, les transports publics de Nyon (TPN) rejoignent les CFF, TPG et la SMGN. La communauté s’étend donc à la France et au canton de Vaud
2005
  • La SNCF, avec les deux lignes TER Annemasse – Ambilly – Genève-Eaux-Vives et Pougny-Chancy - La Plaine se joint à unireso.
  • Les titres de transport unireso sont utilisés pour les bus nocturnes de l’association Noctambus.
2006
  • SAT-Frossard, aujourd’hui dénommé Transdev-SAT rejoint unireso pour les lignes T71 Thonon - Genève , T 72 et  73 Annecy-Genève.
2011
  • Alpbus RATP-DEV
  • Accord avec la Sibra permettant de prendre un abonnement mensuel comprenant le trajet Annecy–Genève avec en plus les zones de libre circulation dans Annecy et dans Genève incluses.

L’avenir

  • fin 2019, intégration du futur LEMAN Express et des lignes de rabattement, ainsi que les réseaux urbains locaux dans la tarification unireso.



  TPGSBB CFF FFSMouettes Genevoises Navigationtpn - Transports publics régionaux Nyon - Ouest vaudoisTACSNCF
 
logomap